Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 19:04
C'est un must en canyon que j'ai eu l'occasion de parcourir aujourd'hui avec jacques et Antoine.
 
Tout commence par un constat dramatique pour un canyoneur : on a presque plus de cordes au club ! Un petit coup de téléphone au trésorier pour le budget (qui par chance est aussi canyoneur), et hop direction Expé !
cordes   
Et c'est un mercredi soir, au local, que tout bascule ! J'entends une voix dire que ça serait dommage de couper toute cette corde neuve, et pourquoi pas se faire une grande verticale tant qu'on y est ! Mxxx mais c'est ma voix ! Et c'est comme ça que Jacques, Antoine et moi nous nous retrouvons le samedi d'après au pied de la cascade de Craponoz, près de Grenoble.
 
Le départ du canyon est tout tranquille, on enchaine un peu de marche et 2 C16 qui sont assez belles.
P8100448 (Copier)
 
 
P8100449 (Copier)
 
P8100453 (Copier)
  Puis commencent les choses sérieuses avec la première cascade de 135m qui est en fait un enchainement de 3 cascades C60/C15/C60. Le passage est vraiment splendide et nous avons la chance d'avoir eau et soleil au rendez-vous.
P8100457 (Copier)
 Départ de la C15, après la C60 au dessus.  P8100464 (Copier)
  Départ de la C60, après la C15 P8100471 (Copier)
  Au pied de la C135P8100473 (Copier)
  
Après cela, nous enchainons petits rappels 10/15m et marche durant presque 1h, avant d'arriver à LA cascade.
 
Petit briefing improvisé, qui va équiper ? Qui passe le dernier ? Qui prend les photos ? Qui n'a même pas peur ;-)
 
Antoine part en 1er dans la C20 d'accès au relais qu'on ne voit pas du départ, je passerais en 2nd pour aller équiper la grande verticale, pendant que Jacques reste tranquille en haut.
 
A cet instant je me remémore les paroles d'un pote me disant qu'il avait surtout été impressionné par la première C135 du canyon, je me dis donc que le plus difficile est fait.... faut toujours se méfier des potes ;-)
 
2 coups de sifflet, Antoine est ok, je pars donc avec une corde de 130m sur le dos. J'arrive au relais, plein gaz, 120m...ça prend un peu aux tripes quand même ! Le relais est moyennement confort, et assez astucieux dans sa conception. Un gros clou plein gaz muni d'un maillon rapide et d'une poulie (nickel pour rappeler la corde). Le coup est soutenu par un câble en V amarré 2m plus haut. Confiance !
 
P8100489 (Copier)
On équipe puis Antoine part en premier pour faire le film et les photos, je le vois descendre petit à petit avant de disparaitre sous la cascade déviée par le vent. Jacques me rejoints, on déséquipe la C20, et on raboute les cordes pour rappeler la 130m.
 
P8100499 (Copier)
J'y vais à mon tour, grosse sensation, la paroi est à 30m devant moi, je suis vraiment pendu en plein vide sans rien autour, énorme !! Gros tirage sur les 50/60m premiers mètres, je reste bien concentré, passage sous la cascade, bienvenue pour rafraichir un peu le canyoneur et le descendeur ! Puis ca devient plus facile, il ne faut pas trop prendre de vitesse, les bras commencent à tirer un peu. C'est l'arrivé, retour au sol, un gros cri barbare pour évacuer la tension et la joie de l'avoir fait !P8100526 (Copier)
Voila, c'est fait, il ne reste plus qu'à rappeler les cordes, ce qui s'avère plus facile que ce que je ne l'avais imaginé (merci à la poulie en haut !). Retour au club, la corde de 130 est mise bien à l'abri d'une coupe sauvage, en attendant la prochaine GV (Crolles, L'Oule ????)
 
Au total, nous aurons mis 5h30, approche et retour compris, dont pratiquement 1h30 passé dans la C120.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by TahitiBoB - dans Canyon
commenter cet article

commentaires

voip phone systems 20/06/2014 13:27

This is the one of the bone chilling adventures. I don’t know whether I could do it someday because I am really afraid of the heights. And these photographs made me think I should try at least once in my life time. Thank you for the share.